Articles

Facebook à plat, BeBook debout !

plateforme collaborative

Le lundi 4 octobre 2021 est un jour sombre dans l’histoire du plus lugubre des réseaux sociaux. Pendant 7 heures, Facebook a été plongé dans un coma profond. Une panne mondiale qui a montré à quel point nous sommes à la merci d’une personne pour communiquer entre nous. Nous étions habitués aux censures non fondées de nos publications et commentaires, à la restriction de notre liberté d’expression, voilà que des milliards de personnes ont été bâillonnées.

Le réseau social BeBook, de son côté, a continué a fonctionner.

Lire +

Une presse (parfois) toxique

D’un côté, un médecin qui ne comprend pas les effets secondaires rapportés par ses patients vaccinés. Soucieux de leur bien être, il essaie de comprendre la cause des symptômes post vaccinaux pour les aider.

De l’autre côté, une presse qui tente d’étouffer l’expérience du terrain plutôt que d’inciter le monde scientifique à vérifier l’étude empirique du docteur. Car, si celle-ci était confirmée, les conséquences sur le long terme pourraient s’avérer catastrophiques pour des millions de personnes.

Lire +

Facebook : le réseau qui se ridiculise

L’équipe de Facebook manque de compétences pour analyser des publications et n’hésite pas à bloquer des annonces d’agences officielles, telle celle des CDC relative au retrait des tests PCR aux Etats-Unis.

La simple insertion, sur Facebook, du lien vers le site de l’agence gouvernementale déclenche une alerte pour publication de fausses informations.

Marc Zuckerberg s’attribue t-il le monopole de la communication ?

Lire +

Blankenberge fait un pas vers la démocratie

Dans notre démocratie représentative, trois pouvoirs coexistent : les pouvoirs législatif, exécutif et juridique. Ils sont obligatoirement distincts, séparés, afin qu’aucun d’entre eux ne puisse concentrer tous les pouvoirs.

Si, à l’échelon fédéral et régional, nous observons une démocratie « déguisée », au niveau communal le pouvoir absolu des bourgmestres et des échevins est affiché sur la place publique.

Lire +

Choisissez votre vérité!

Les gestionnaires de la crise dite sanitaire -membres des gouvernements- ont-ils une place dans une démocratie représentative ?

Si leur priorité était notre bien être et une information objective et impartiale du peuple, il est clair qu’ils ont échoué.

Si leur but était de défendre les intérêts de l’industrie pharmaceutique et de soutenir les médias totalitaires, ils ont desservi le peuple et ont également échoué.

Lire +

Vivre avec le dogme Covidien

Ma première réflexion, dont j’ai souvenir, remonte à mes 7 ans. Elève d’une école catholique, pendant 3 mois, j’ai appris qu’un Croyant ne pouvait remettre en cause le dogme chrétien. J’ai appris que la contestation est un pêcher.

60 ans plus tard, je retrouve la même ambiance religieuse. Aujourd’hui, ce qui m’intrigue, ce sont les histoires de cet ARN messager, sorti des laboratoires de la Bigpharma, pour sauver du mal les consommateurs.

Je viens d’apprendre que la contestation est toujours un pêcher. Aujourd’hui, je ne sais pas changer d’école, mais j’ai appris à connecter mes neurones.

Lire +

Au tour d’un lobby citoyen

Dans son livre “Tijd voor een burgerlobby” Yves Bruggeman fait l’amer constat que notre démocratie représentative est en panne. Sa solution : un “lobby citoyen”. A travers de nombreux exemples, l’auteur démontre comment cinq pouvoirs s’éclatent ensemble. Il nous guide vers la conclusion que notre culture de la “coalition majoritaire”, mère de la particratie et de la lobbycratie, est la cause des maux qui rongent notre société.

Lire +

Alibaba contre FedEx : une stratégie qui risque d’exploser à la figure des gouvernants belges.

FedEx réduit sa présence à Liège airport, supprimant 671 emplois. Le groupe a été particulièrement indigné par le fait que Liège avait autorisé Cainiao/Alibaba à construire ses propres locaux sur le terrain qui lui avait été promis. Il a estimé qu’il s’agissait là d’une violation manifeste de sa promesse. Une gifle pour Liège et sa politique de préférence aux Chinois

Lire +

L’illettrisme numérique, un pur produit du capitalisme néolibéral.

Selon le libéral Bart Somers, ministre flamand de l’intérieur, pour booster notre économie nous devrions aller radicalement dans le sens d’une plus grande numérisation. Or, une étude récente montre que les avantages de la numérisation croissante profitent principalement aux groupes socialement, culturellement et économiquement favorisés.

Lire +

Hoe een opstand op voorhand te beteugelen ?

Om elke opstand op voorhand te beteugelen, is het voldoende om een collectieve conditionering te creëren die zo krachtig is dat het idee van een opstand niet eens meer in de hoofden van de mensen zal opkomen. […] De massamens moet worden behandeld zoals hij is: een kalf, en hij moet worden bewaakt zoals een kudde moet zijn. Alles wat zijn luciditeit in slaap brengt is sociaal goed, […]

Lire +

Comment étouffer par avance toute révolte ?

Pour étouffer par avance toute révolte, il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. […] L’homme de masse doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, […]

Lire +

Bye bye 2020. Hello 2021

Et si, pour 2021, en tant que société, nous prenions une résolution ? Celle d’apprendre à vivre ensemble malgré nos différences, puis d’utiliser l’énergie qu’on prendrait pour déverser notre haine à plutôt contacter un proche souffrant de solitude et lui demander comment il va.

Wat als we als samenleving voor 2021 een resolutie zouden opstellen? Deze te leren samenleven ondanks onze verschillen, en vervolgens de energie die we zouden besteden om onze haat uit te storten eerder te gebruiken om een naaste te contacteren die lijdt aan eenzaamheid en hem te vragen hoe zich voelt.

Lire +

Le monde change, les citoyens aussi

Dans le zoning de Damré, à proximité de la sortie d’autoroute, les entreprises ELOY, UHODA et SPRIMOGLASS se sont unies pour construire une nouvelle station-service avec shop. Non seulement il en existe déjà 6 dans un rayon de 2,5 km, mais le projet prévoit également un car et truck wash.
Les citoyens s’y sont opposés et ont gagné : le permis a été retiré.

Lire +