COVID-19 : non assistance à personne en danger

Jusqu’à aujourd’hui, les autorités belges adoptent une politique unique dans l’histoire de la médecine moderne : celle de l’abandon du patient suspecté d’être infecté par le SARS-CoV-2 et la mise en quarantaine du malade atteint de la COVID sans prise en charge. Des milliers de citoyens attendent des jours meilleurs ou l’hôpital, voire la mort.

Des autorités qui n’ont pas jugé pertinent de renseigner les vaccinés sur le fait que les candidats vaccins inoculés sont au stade d’essais cliniques de phase 3. Des citoyens qui n’ont donc pas été informés que des grandes inconnues demeurent concernant le schéma vaccinal, l’immunogénicité, les contre indications et les effets secondaires.

Lire +

Vivre avec le dogme Covidien

Ma première réflexion, dont j’ai souvenir, remonte à mes 7 ans. Elève d’une école catholique, pendant 3 mois, j’ai appris qu’un Croyant ne pouvait remettre en cause le dogme chrétien. J’ai appris que la contestation est un pêcher.

60 ans plus tard, je retrouve la même ambiance religieuse. Aujourd’hui, ce qui m’intrigue, ce sont les histoires de cet ARN messager, sorti des laboratoires de la Bigpharma, pour sauver du mal les consommateurs.

Je viens d’apprendre que la contestation est toujours un pêcher. Aujourd’hui, je ne sais pas changer d’école, mais j’ai appris à connecter mes neurones.

Lire +