Coronavirus : CC-WB adresse un message fort aux autorités belges

Coronavirus : CC-WB adresse un message fort aux autorités belges

Le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles estime que les difficultés rencontrées dans la lutte contre le coronavirus résultent de diverses actions politiques dominées par l’aspect économique et exhorte les autorités belges d’en faire plus.
Dans une lettre ouverte adressée aux ministres Sophie Wilmès, Maggie De Block et Pieter De Crem, le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles traduit l’état d’esprit et les souhaits des citoyens, face à la crise sanitaire que traverse notre pays, en mesures concrètes.

Si, comme le précise le mouvement citoyen « la majorité des citoyens respectent les règles de confinement déjà promulguées, s’entraident dans les familles, entre voisins, font des dons, confectionnent et distribuent des masques…», il estime que « des efforts importants restent à faire et des pistes peuvent encore être explorées.»
Le Collectif Citoyen Bruxelles et Wallonie : un mouvement présent sur la scène politique.
Le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles représente un large panel citoyen très éclectique issu de toutes les couches sociales de notre population. Soucieux de permettre aux citoyens de participer en tant qu’acteurs de la vie politique, laquelle régit leur quotidien, en 2019 ce mouvement citoyen a participé aux élections fédérales et régionales, tant en Wallonie que dans la région de Bruxelles-Capitale.

Au risque de perdre en efficacité, le dépistage doit aller de pair avec le confinement

Le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles se dit conscient que toute la population ne peut pas être dépistée, mais insiste pour que « toute personne qui présente le moindre symptôme du virus Covid-19 doit pouvoir bénéficier d’un dépistage ».Quant au personnel médical et paramédical, en première ligne face au coronavirus « le dépistage doit être non seulement systématique mais hebdomadaire ».

Le mouvement citoyen n’oublie personne et estime que « les mesures de dépistage doivent être élargies au secteur de la logistique (chauffeurs routiers, personnel des grandes surfaces…) et de l’accompagnement en milieu ouvert et fermé (maison d’enfants, prisons …) ».

Le Collectif Citoyen s’inquiète

Dans son courrier, le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles « s’inquiète des obstacles mis à l’expérimentation de la chloroquine contre le Covid-19 » et estime que « le protocole du professeur Raoult doit faire partie de la réflexion menée dans la recherche de traitements efficaces ».

Il y affirme son soutien à toutes ces personnes qui risquent d’être contaminées dans le cadre de leur profession et demande la mise à disposition « des équipements de protection individuelle (gants, masques FFP2 au minimum) » et pour le personnel soignant un équipement plus complet, tels « protections pour les yeux, blouses, … ».

Le mouvement citoyen estime que l’État belge a pour obligation « de financer l’achat de tout matériel indispensable à la lutte contre le virus Covid-19 » et n’exclut pas le recours à la réquisition de matériel et d’unités de production. « La reconversion d’unités de productions » ne devrait pas être écartée.

Quant à la circulation des personnes, le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles propose « la fermeture des frontières avec les pays limitrophes qui ne pratiquent pas le confinement » ainsi que « le contrôle strict des gares et des aéroports ».

Les banques et la justice fiscale pour nous préserver de la précarité

Le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles rappelle que « suite à la crise financière majeure de 2008 et au travers de l’Etat, (…) la faillite de nombreuses institutions bancaires et autres, voire du système tout entier » a été évitée. « Dès lors », estime le mouvement citoyen, « il nous apparaît aujourd’hui que ces mêmes organismes, au-delà de toute autre considération, ont un devoir moral d’apporter une large contribution pour éviter à bon nombre de nos citoyens de tomber dans la précarité ».

Il estime que « l’État belge, dès aujourd’hui, se doit de mettre en œuvre une aide économique, calculée et planifiée secteur par secteur, en faveur des indépendants, des PME et de tous les travailleurs impactés ».

Et pourquoi ne pas financer ces opérations grâce à « la tant attendue justice fiscale et une lutte contre la fraude » ?

Nos responsables politiques doivent reconnaissance à ces femmes et ces hommes qui se donnent ’’à corps perdu’’ au bénéfice de notre population

Le Collectif Citoyen Wallonie et Bruxelles estime que « nos responsables politiques se doivent de revaloriser le travail du personnel soignant et de revoir les budgets alloués à l’ensemble des structures et institutions qui ont en charge les soins de santé ». Il estime également que nos élus « doivent s’engager à répondre positivement aux représentants des travailleurs de la santé afin de leur permettre d’exercer leur profession dans de bonnes conditions ».

Ce serait, « la seule reconnaissance valable de tous les efforts fournis par ces femmes et ces hommes lesquels se donnent “à corps perdu” au bénéfice de notre population ».
La crise que nous subissons réveillera t-elle la conscience de nos élus ?
Mettront-ils le pacte de stabilité et de croissance sur « pause » pour
investir dans les biens communs -santé, éducation, recherche-
et redonner une dimension humaine à la politique de notre pays.
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Les + récents
Les + anciens Les plus populaires
Inline Feedbacks
Montrez tous les commentaires
Scheyvaerts Mauricette

Cette crise oblige les responsables d etat à faire fi de leurs egos et ambitions personnelles. Si leurs regards ne se portent pas ailleurs que dans leur miroir, qu ils s en aillent et fissa. Vous n aurez notre écoute que dans ces conditions. Notre argent difficilement gagn5 doit servir… Lire la suite