Facebook à plat, BeBook debout !

Facebook à plat, BeBook debout !

plateforme collaborative

Le lundi 4 octobre 2021 est un jour sombre dans l’histoire du plus lugubre des réseaux sociaux. Pendant 7 heures, Facebook a été plongé dans un coma profond. Une panne mondiale qui a montré à quel point nous sommes à la merci d’une personne pour communiquer entre nous. Nous étions habitués aux censures non fondées de nos publications et commentaires, à la restriction de notre liberté d’expression, voilà que des milliards de personnes ont été bâillonnées par Marc Zuckerberg.

Le réseau social BeBook, de son côté, a continué à fonctionner.

Facebook à plat

Nous savions, depuis quelques semaines, que Facebook est sous le feu des critiques suite à la publication d’une série d’enquêtes dans le Wall Street Journal.

Vendredi 1er octobre, une ancienne employée de Facebook annonçait avoir transmis à la SEC, Security and Exchange Commission (l’Autorité des marchés financiers américaine) des documents sur le fonctionnement interne de Facebook.

Le dimanche 3 octobre, cette lanceuse d’alerte dévoilait son identité à la télévision américaine. À cette occasion, Frances Haugen annonçait avoir rendu publics des dizaines de milliers de documents internes de l’entreprise qui pourraient déstabiliser le géant des réseaux sociaux.

Le lendemain, comme par hasard, Facebook a été déconnecté pendant 7 heures. Dans un communiqué, nous apprenions que le problème serait dû à un « changement de configuration défectueux » de ses routeurs qui « coordonnent le trafic entre les serveurs » (1).

En un mois, l’action Facebook a perdu 15 %, « appauvrissant » Marc Zückerberg de 15 milliard de dollars. Une pacotille pour quelqu’un qui détient toujours un capital boursier de 116 milliards de dollars et qui continue à régner en maître absolu sur son empire.(2)

(2) Le capital de Facebook est divisé en 2.383.812.263 actions de classe A (donnant droit à un vote par action) et 435.632.238 actions de classe B (qui donnent droit à 10 votes par action) détenues à 88,1 % par Marc Zuckerberg. La voix de ce dernier compte ainsi pour 3,8 milliards de votes contre 2,9 milliards de votes pour tous les autres actionnaires. Il est ainsi impossible de détrôner celui qui est devenu le dictateur des réseaux sociaux.

BeBook debout

En 2020, des belges se sont réunit pour étudier la possibilité de s’éloigner de Facebook. Ils ont décidé de créer leur réseau social et, face à la censure aléatoire de plus en plus écrasante et abrutissante de Facebook, en début d’année le développement a été accéléré.

Après de longs mois de travaux, les 11 et 12 septembre 2021, BeBook -la plateforme collaborative belge qui donne la parole aux citoyens- a été lancée à l’occasion du salon Hope.

Aujourd’hui, BeBook ne compte encore qu’une poignée de membres. Il n’en est qu’à ses premiers pas : il avance grâce à l’engagement des bénévoles, il trébuche par manque de moyens financiers. Une chose est sûre, le réseau étant développé et géré par des citoyens, à terme il pourrait devenir le numéro 1 des réseaux sociaux en Belgique.

C'est quoi ?

BeBook est une plateforme libre et ouverte à tous les citoyens. Il suffit de s’inscrire avec ses noms/ prénoms et son adresse mail pour bénéficier gratuitement de tous les services. Non censurée et sans publicité, BeBook est une plateforme de partage et d’échanges, qui fait appel à l’intelligence collective, où l’humain est au centre des débats.

Dès leur inscription, les membres se retrouvent dans l’ASSSEMBLÉE, le lieu d’échanges par excellence pour poser une question, faire une proposition, poster une annonce, …

Celui qui veut échanger avec ses voisins, s’inscrira dans un des 581 groupes dédiés aux villes et COMMUNES de Belgique.

Quant au FORUM c’est le lieu idéal pour celui qui veut débattre sur une thématique spécifique : santé, environnement, enseignement, …. Et bien d’autres.

Et le membre qui lance une pétition, qui cherche un financement pour réaliser une activité ou acquérir un équipement pour son association, … publiera dans l’espace réservé aux DÉFIS


BeBook, c’est aussi

La BIBLIOTHÈQUE

Les NOUVELLES

Les ÉVÉNEMENTS

BeBook est financé par l’ASBL Réseau Citoyen. Non subventionnée, le développement et le fonctionnement de la plateforme dépend de la générosité des donateurs. Pour lancer un crowdfunding, le premier défi est la création d’une vidéo professionnelle de présentation de BeBook. Son coût : 3.000 euros

Au cas où vous voudriez apporter votre soutien, le compte de l’ASBL est ouvert 24/24. Merci d’avance.

IBAN BE59 6511 9465 1926

BeBook est développé et administré par des bénévoles.
En sous effectifs, la petite équipe ne demande qu’à accueillir des collaborateurs impatients de devenir acteurs du changement.
Vous avez du temps et le besoin d’être utile ? N’hésitez pas à rejoindre l’équipe. Toutes les petites mains sont les bienvenues, avec une urgence pour les profils suivants :

  • développeur / développeuse web
  • graphiste
  • rédacteur / rédactrice et scénariste
  • technicien.ne audiovisuel
  • juriste (droit constitutionnel, entreprises)
  • modérateur / modératrice
4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Montrez tous les commentaires