Les belges en vacances dans les foyers de contagion de coronavirus. Bis repetita ?

Les Belges en vacances dans les foyers de contagion du coronavirus. Bis repetita ?

source : PIXABAY

Samedi, l’Espagne a reconfiné plus de 200.000 habitants de Catalogne. Et, dans d’autres régions, les autorités surveillent plusieurs dizaines de foyers de contagion de coronavirus. Pourtant, le pays continue d’accueillir les visiteurs étrangers et les autorités belges ne semblent pas inquiètes.(*).

Nous savons qu’en mars notre pays a connu une forte progression de l’épidémie dès le retour des vacanciers contaminés dans les zones de skis italiennes. L’histoire est-elle en train de se répéter ?

(*) “Le 4 juillet, le gouvernement de Catalogne a décidé de placer en quarantaine l’arrondissement d’El Segria (province de Lerida). Jusqu’à nouvel ordre, il est interdit d’y entrer ou d’en sortir… Les Belges qui se trouvent déjà en Espagne peuvent quitter librement le pays.” (source : diplomatie.belgium.be)

Sommes-nous bien informés ?

Le 26 mars 2020, sur notre page FB “Réseau Citoyen” nous publiions le résultat de notre analyse.

10 jours après l’avertissement du médecin Emmanuel André, les vacanciers se lançaient sur les routes et dans les airs. Selon Statbel, le mois de février enregistre environ 1 millions de vacances. Dont une grande partie à l’occasion des congés scolaires.

Le 12 février, Emmanuel André(**), responsable du laboratoire de diagnostic au Pôle des maladies infectieuses de l’hôpital UZ Leuven et aujourd’hui porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19, confirmait les messages alarmistes de l’OMS quant à la menace du coronavirus et pointait du doigt la mobilité croissante.

“Cette menace est prise très au sérieux depuis le début. Nous savons que les coronavirus sont capables, quand ils se transmettent de l’animal à l’homme, de créer des infections graves (…). Quand on compare la mobilité des individus à travers le monde en 2003, lors de l’épidémie du SRAS, un virus relativement similaire, et aujourd’hui. La mobilité des personnes a évolué de manière extrêmement importante. On peut s’attendre que les personnes continuent de bouger”.

"Dans ce pays, tout le monde est compétent et personne n'est responsable".

(Professeur Marc Van Ranst, virologue à la KU Leuven(***))

Sur tweeter, Marc Van Ranst recommandait aux belges qui rentrent de zones contaminées de se mettre en quarantaine et de se faire tester au moindre symptôme. Comme il l’expliquait à la VRT, la semaine dernière 350 contaminations ont été enregistrées dans la zone autour de Lerida (à 150 km à l’ouest de Barcelone) sur une population de 200.000 habitants, ce qui est 35 fois plus que ce que l’on voit maintenant en Belgique.

Marc Van Ranst plaidait pour une mise en quarantaine des belges revenant de Catalogne, mais le gouvernement ne formule que des recommandations : “se faire tester à l’aéroport ou chez son médecin traitant, sans obligation, et en attendant le résultat rester chez soi et éviter tous contacts avec les autres, toujours sans obligation”

Selon Marc Van Ranst : “Nous commettons les mêmes erreurs qu’en février”(****)

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Montrez tous les commentaires